Mercredi 12 décembre 2018

UNE PETITE HISTOIRE URBAINE : la saga des feuilles roses…  

«En décembre 2005, de jolies feuilles roses se sont mises à circuler dans Sillery, trouvant mystérieusement leur chemin dans chacune des boîtes aux lettres. «D’où proviennent ces feuilles roses?», se sont demandés les citoyens. Au fil des mois, cependant, beaucoup se sont mis à espérer la venue de nouvelles feuilles roses. Ces feuilles roses sont devenues le moyen privilégié pour les citoyens d’être informés des péripéties des développements immobiliers massifs projetés dans Sillery.»

Le Comité de Sauvegarde de Sillery est à l’origine de ces feuilles roses livrées aux portes des citoyens. Ces communiqués apparaissent en décembre 2005 sur le thème : « Sillery, tu dors! Ton moulin va trop vite!! ».

Ces feuilles roses et l’implication de quelques citoyens permettent un réveil d’un plus grand nombre. Une pétition de 650 citoyens est présentée au Conseil d’arrondissement en février 2006. Une consultation publique en trois étapes sur l’avenir des propriétés religieuses de Sillery s’ensuit.


En septembre 2006, le Comité de Sauvegarde de Sillery s’associe au Comité de citoyens du Vieux-Sillery et à la Société d’histoire de Sillery pour présenter un mémoire avec le Conseil de quartier de Sillery et recueillir plus de 1800 signatures pour limiter les dévelopements immobiliers sur les propriétés conventuelles de l’arrondissement historique de Sillery.  Par la suite, le Comité de Sauvegarde de Sillery et le Comité de citoyens du Vieux-Sillery s'unissent pour former la Coalition pour l’arrondissement historique de Sillery.